Tragédie routière à Tamanrasset : Violente collision entre un bus et un utilitaire, faisant au moins 34 morts et 11 blessés.

Tôt ce mercredi 19 juillet, un terrible accident a endeuillé la RN 1 à Outoul, reliant le Nord au Sud de l’Algérie. Un bus de transport de voyageurs et un véhicule utilitaire sont entrés en collision, provoquant un incendie dévastateur qui a coûté la vie à 34 personnes et en a blessé 11 autres, selon les informations de la Protection civile, également relayées par la gendarmerie nationale sur sa page Tariki.

Les images témoignent de la violence du choc : les deux véhicules sont désormais méconnaissables, entièrement calcinés. Les victimes ont tragiquement péri dans les flammes, un scénario effroyable.

Cet événement tragique soulève une fois de plus la question de la sécurité routière en Algérie, notamment l’implication croissante des bus dans de tels drames. Sur les routes du pays, les chauffeurs de bus et de camions sont souvent pointés du doigt pour leur conduite dangereuse : excès de vitesse, non-respect du Code de la route, surcharge et conduite en état de fatigue.

La situation est aggravée par l’état souvent déplorable des bus de transport de voyageurs, vétustes et mal entretenus, qui circulent sur les routes et autoroutes du pays.

Depuis le début de l’année, plusieurs accidents tragiques ont déjà frappé l’Algérie, causant de nombreuses pertes humaines. Les camions et les bus sont impliqués dans les incidents les plus dramatiques, laissant le pays en deuil à de nombreuses reprises.

Le 5 juillet, huit personnes ont perdu la vie dans un accident sur l’autoroute Est-Ouest à Hammam El Biban, dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj. Deux jours après, le chauffeur du bus impliqué a été placé en détention provisoire dans le cadre d’une enquête judiciaire.

Le 24 février dernier, une tragédie similaire a coûté la vie à 10 personnes après la chute d’un bus dans un ravin à Tikjda.

Ces événements tragiques appellent à une prise de conscience collective pour améliorer la sécurité routière en Algérie et éviter de futures pertes de vies humaines.