« Terreur à l’Université Charles de Prague : un Bilan Macabre et des Questions Sans Réponses »

Jeudi dernier, l’Université Charles de Prague, un établissement d’enseignement renommé, a été le théâtre d’une tragédie sanglante. Un jeune homme de 24 ans, identifié comme l’auteur de la fusillade, a été découvert sans vie par les autorités, mettant fin à son acte de violence.

L’intervention rapide et massive de la police armée a marqué cette journée de chaos. La fusillade, qui a eu lieu dans cette université de prestige de la République tchèque, a vu la fin tragique de son instigateur. Les enquêteurs écartent la thèse du terrorisme international dans cette affaire.

Le Président tchèque, Petr Pavel, en visite à Paris, a exprimé sa consternation et sa peine : « Ces événements me bouleversent… Mes pensées vont vers les familles et les proches des victimes de cette fusillade tragique », a-t-il partagé.

Déroulement des Faits

Un étudiant de 24 ans a semé la mort au sein de son université, la Charles de Prague, tuant 13 personnes. Les autorités ont récemment corrigé le nombre de victimes. Cette fusillade s’est produite en plein cœur historique de Prague, non loin du célèbre pont Charles.

Le Ministre de l’Intérieur tchèque, Vit Rakusan, a précisé à la presse : « Il n’y a aucun lien avec le terrorisme international. » La police, alertée à 14h59, a réagi promptement. « À 15h20, nous avons trouvé le tireur inanimé », a rapporté le chef de la police, Martin Vondrasek, qui a ajouté que le tireur semblait s’être donné la mort.

Profil de l’Assaillant

Le jeune homme, étudiant en art, avait prévu d’assister à un cours ce jour-là. « Il est parti de Hostoun avec l’intention de se suicider », a déclaré le chef de la police. Le père de l’assaillant a été trouvé mort dans leur village. Inspiré par un événement similaire en Russie, l’assaillant n’a laissé aucun policier blessé.

Identité des Victimes

Outre son père, l’assaillant a ôté la vie à 15 personnes avant de se suicider. « Nous avons identifié les 14 défunts, incluant l’auteur et ses victimes », a confirmé le Ministre de l’Intérieur.

Réactions Internationales

Cette fusillade, la plus meurtrière depuis l’indépendance de la République tchèque en 1993, a suscité des réactions émues à travers le monde. La Maison-Blanche, via sa porte-parole, a fait part de la compassion du Président Biden. Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, a également exprimé ses condoléances, affirmant : « Nous sommes de tout cœur avec le peuple tchèque. »